Histoire

Origines 

En 1861, l’abbé J. Ducros, prêtre du diocèse de Bourges, nouveau curé, découvre une église paroissiale en très mauvais état. Désireux de reconstruire l’édifice, l’idée lui vient de faire appel à la générosité des enfants, à travers toute la France. à sa grande surprise, une jeune fille lui adresse son offrande et ses félicitations pour avoir voulu que le nouveau sanctuaire soit dédié à Notre-Dame des Enfants. Quel beau nom ! » Et elle ajoute : « La Sainte Vierge, invoquée sous ce titre, se plaira à combler l’enfance des grâces les plus abondantes ». Le projet fut réorienté et les dons affluèrent.

Chantier

Le nouveau projet d’église n’aurait pas vu le jour sans la collaboration plus qu’active du frère Hariolf (Pierre Fayolle), directeur de l’école des garçons du village, de la congrégation des Frères des écoles chrétiennes, passionné d’architecture et de construction. Il suivit au jour le jour les travaux de construction et mena à son terme ce chantier considérable

En savoir plus sur le frère Hariolf

Consécration

Avant même que le chantier soit lancé, l’abbé Ducros mis en place un réseau de prière, l’« Archiconfrérie », approuvé par l’archevêque de Bourges et le pape Pie IX. Il proposa de « consacrer » les enfants à Notre-Dame et de les porter spécialement dans la prière. Les nombreux ex-votos présents dans la basilique, plus de 2000, témoignent des innombrables grâces reçues depuis lors.

Le pèlerinage 

Célébré au départ le 2 février, puis à la mi-août, il se déroule maintenant le premier dimanche du mois de mai. Il rassemble de nombreux fidèles venus du diocèse et de toute la France. Les enfants y sont accueillis tout particulièrement.

Pour approfondir:

Notre-Dame des Enfants, histoire de l’église de Châteauneuf-sur-Cher et de l’archiconfrérie de Notre-Dame des Enfants.

Basilique Notre-Dame des Enfants sur Wikipédia